Le diagnostic

Le diagnostic


Comment s’est passé mon diagnostic ?
Pendant ma grossesse j’ai eu pas mal de soucis ( constipation , saignement et douleur de ventre ) en réalité des symptômes basiques pour une femme enceinte, mais non pas pour moi !
Dans l’ensemble j’ai vécu une grossesse plutôt compliquée ( diabète, alitement, hospitalisation.. ) mais encore plus avec tout ça !
Au mois de janvier 2020 pendant mon septième mois de grossesse, j’ai décidé d’aller consulter un gastro-entérologue sur avis de ma sage-femme, je perdais beaucoup de sang. Je prends rendez-vous, une médecin très gentille, à l’écoute mais surtout rassurante. Elle m’annonce que j’ai une inflammation au rectum.. moi qui pensais que j’avais juste des hémorroïdes comme beaucoup de femmes enceintes mais déjà au moins pas de tumeur ! Car forcément je m’étais imaginé le pire .. ( l’examen qu’elle m’a fait était horrible, un toucher rectal .. plus jamais je souhaite le vivre !! humiliant et gênant ) Elle décide de me prescrire un examen plus poussé à l’hôpital malgré ma grossesse et mon ventre rond comme un ballon ! Une rectoscopie. C’est un examen qui permet d’observer l’intérieur du rectum et du canal anal à l’aide d’un rectoscope. Vous savez l’espèce de caméra qu’on nous rentre par derrière !! Pas fameux du tout ! L’examen dure en moyenne 5 a 10 minutes, il n’est pas douloureux, juste désagréable. Il nécessite qu’une petite préparation et aucune anesthésie.
À la suite de l’examen on m’annonce que je suis bien atteinte d’une rectocolite hémorragique.. un cauchemar qui commence ! Et surtout une nouvelle vie. Je passe donc sous traitement malgré ma grossesse et cela à vie.. normalement l’examen qui confirme le diagnostic est une coloscopie mais étant enceinte je n’ai pas pu la faire. Elle a été prescrit plus tard une fois l’accouchement passé, je vous expliquerai dans un autre article le déroulement de l’examen.
La maladie était présente depuis des années mais elle s’est réveillé pendant la grossesse. J’ai toujours eu des saignements en allant à la selle, des douleurs qui apparaissaient rarement, mais par peur qu’on me dise que je suis malade je n’ai jamais consulté et j’ai laissé traîner pendant longtemps, je n’avais surtout pas envie de montrer mes fesses ! Les symptômes avant la grossesse m’ont jamais gêné dans ma vie quotidienne et j’étais dans une période où j’étais un petit peu innocente rien ne m’inquiétais, je continuais à vivre normalement malgré que ça n’allait pas à l’intérieur. C’est jamais évident de se dire je vais prendre rendez-vous chez un gastro quand on a des problèmes comme ça mais vaut mieux ça que de laisser s’installer la maladie. Au moindre saignement ou un inconfort il faut surtout pas attendre et heureusement que saignements ne veut pas forcément dire maladie ! Les médecins ont l’habitude de voir ces partie-là de notre corps pour eux c’est tellement banal mais pour nous c’est tellement horrible et gênant.. je n’ai pas honte d’en parler autour de moi et je pense que ça aide énormément dans l’acceptation de la maladie.
N’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me donner vos avis vos conseils ou votre vécu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *