Ma maladie, MICI, c'est quoi ?

MICI, qu’est-ce-que c’est ?

Maladie de Crohn et Rectocolite Hémorragique

Il y a quelques mois, je ne connaissais pas non plus.. j’ai du apprendre en même temps de vivre ma première grossesse. Une MICI ( Maladie Inflammatoire Chronique de l’Intestin ). C’est un quotidien avec des douleurs de ventre insupportables, des envies fréquentes d’aller aux toilettes, une fatigue chronique, des saignements, des diarrhées, un manque d’appétit etc.. Pour certains, des complications telle que des fissures, fistules, abcès, problèmes articulaires mais encore d’autres plus ou moins graves.

Ces maladies, souvent peu comprises par notre entourage sont humiliantes, gênantes et parfois invalidantes.

La rectocolite hémorragique : Je vais donc vous parler de cette fameuse rectocolite hémorragique qui est moins connue que la maladie de Crohn. J’ai été diagnostiqué au mois de Janvier 2020. Elle se caractérise par des lésions continues qui débutent dans le rectum et qui peuvent s’étendre sur l’ensemble du côlon. Elle est favorisée par des prédispositions génétiques et un dysfonctionnement du système immunitaire. C’est une maladie qui évolue par poussées et par périodes de rémissions. Le quotidien n’est pas toujours évident chez nous mais surtout à l’extérieur. Stress, angoisses, la peur de na pas avoir de toilettes à proximité en cas de crise sont des choses compliquées à vivre. Avec la maladie il faut revoir son hygiène de vie, notre alimentation mais surtout apprendre à vivre avec. Malgré ça nous avons la chance de pouvoir vivre avec toute notre vie !

C’est pour ça aussi que j’ai pris la décision de ce blog. Plus de tabou mais aussi relativiser et se dire qu’il existe toujours pire, il faut être positif et profiter au maximum des moments quand tout vas bien. La maladie est différente chez chaque personne, des symptômes différents et des atteintes différentes. D’autres vont avoir des symptômes légers, des longues périodes de rémission, une vie normale et d’autres ou le quotidien sera un peu plus difficile. Les traitements actuels ont pour premier objectif la prévention des rechutes, la limitation des poussées et une qualité de vie optimale. Les corticoïdes, les immunosuppresseurs, les antispasmodiques et les antidiarrhéiques. Une alimentation adaptée peut-être nécessaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *